Carole ETIENNE 59 ans
Adresse : proximité de Toulouse

Date du bilan et de l’harmonisation énergétique : 12 MAI 2006
Ecriture d’un témoignage écrit ci après
Témoignage vidéo pris au domicile de Carole
Suivi téléphonique trois semaines après.

Sa demande : Suppression de la douleur et de sa cystite présente depuis quinze jours.

Témoignage 1

Voici deux ans que j’ai quitté la Bretagne où je suis née, près de RENNES. J’ai tout laissé, mari, maison et mobilier. Je suis arrivée en région de TOULOUSE avec pour seul bagage mes papiers pour pouvoir prendre le train.
Je suis arrivée chez ma fille un soir de Mars 2004. Ici je m’occupe de mon petit fils de 4 ans.
Je fais des activités manuelles, du sport, des randonnées, gym où j’ai rencontré Amélie B. Je suis allée dans un salon Bien-Etre où j’ai pu rencontrer Jean pierre TURBLIN, lequel pratique les bilans du stress et les harmonisations énergétiques après des appareils très performants de biofeedback. Voir site Internet www.hexaquantique.com

J’ai pu ainsi bénéficier d’un rendez vous dans ma ville de près de deux heures car il s’était déplacé pour différents rendez vous organisés à l’initiative d’une amie Amélie B., connaissant bien les médecines alternatives et qui avait déjà vécu une séance ainsi que son fils sourd le 23 avril 2004.
N’étant pas bien du tout, je suis arrivée au rendez vous alors que j’avais une infection urinaire depuis quinze jours.
Mon dentiste avec qui j’étais en soin m’avait prescrit des antibiotiques (Clamoxcyl, doliprane ….)
J’ai eu une réaction très vive au Clamoxcyl; je n’ai pas supporté ce médicament
pensant même m’être intoxiquée.
Je pouvais à peine marcher tellement j’avais mal au ventre ce matin.
J’ai été reçue par jean pierre Turblin qui m’a questionnée et préparée pour le bilan énergétique
Ensuite il a agi sur des programmes spécifiques pour envoyer certaines fréquences dictées par l’appareil en fonction de mon état.
J’étais très mal.
Mais Jean pierre Turblin me fit prendre conscience des positions anti-physiologiques de ma mâchoire inférieure et de la lecture psycho-corporelle d’inhibition d’action qu’il en faisait
Il me fit faire des exercices très simples d’ouverture maximale de la bouche associée à des respirations profondes et des positions de ma mâchoire en avant, ainsi que des contacts corporels.
Après quelques respirations enchaînées, une tétanie légère et passagère s’installa dans mes avant bras et tout est redevenu normal ensuite.
L’harmonisation énergétique pouvait reprendre.
Toutes mes émotions sont ressorties alors à ce moment. J’ai éclaté en sanglots. Le ressenti a été très puissant.
Psychothérapeute, habitué à ces états de régressions momentanées, Jean pierre Turblin m’a accompagnée et le calme est revenu en moi.
Ma douleur au ventre disparaissant après ce moment avec seulement la sensation d’un poids résiduel dans mon ventre.
Cette machine est vraiment formidable. Associée à la présence d’une personne compétente comme Jean Pierre TURBLIN.
Elle permet de vous dire ce qu’il se passe en vous et de vous aider à une rééquilibration très efficace de nos énergies qui commandent toute notre physiologie, nos émotions et nos activités mentales.

Je suis repartie fatiguée de cette importante séance.
J’ai pris ensuite du repos durant toute l’après midi du samedi et aussi par la nuit de sommeil réparateur.

Le lendemain matin, je me suis réveillée en forme comme s’il ne s’était rien passé des quinze jours de douleurs au ventre et surtout ma cystite avait disparu !

J’ai appelé Jean Pierre Turblin le dimanche 14 mai 2006 alors qu’il était sur Bordeaux pour lui faire part de l’arrêt de la cystite; il ne paraissait pas surpris pour autant.
Faisant maintenant partie de l’association VFH, il m’a demandé de témoigner par écrit, ce que je fais volontiers, en laissant mes coordonnées téléphoniques à l’association pour les personnes désirant me parler.

Je suis surprise de l’efficacité, et satisfaite de cet outil de la médecine quantique qui a agi rapidement avec moi.
Je compte en faire bénéficier ma fille et son jeune fils.

Fait le 15 mai à proximité de Toulouse 2006


Commentaires sur les conditions de la venue de Carole

J’ai reçu Maryvonne TURPIN chez Edwige Martinez demeurant (31) MONDONVILLE.

Je vois venir une femme qui me parait vacillante et fatiguée
Elle me paraissait particulièrement abattue et avec une cystite déclarée depuis quinze jours.
Elle me montre les ordonnances de médecins prescrivant des antibiotiques, anti-douleurs.
Les questions que je lui pose me permettent de saisir que son historique est chargé de souffrances et de gestalts inachevées (souvenirs traumatiques très présents émotionnellement).

L’analyse de son visage m’indique une forte rétraction de la mâchoire inférieure en arrière, signe d’inhibition d’action.
Au cours de l’échange, elle fait preuve d’une réelle difficulté d’expression.
Cette configuration psycho-corporelle d’inhibition d’action semble expliquer en partie les évènements douloureux vécus avec son mari, l’obligeant à quitter le domicile conjugal et venir se réfugier à proximité géographique de sa fille, de Rennes à Toulouse.
Les renseignements glanés au fur et à mesure de l’entretien et lors du travail d’harmonisation me montrent qu’il me faut orienter mon action thérapeutique vers le retour à la capacité d’action de cette personne.
Les indicateurs montrent une personne dépressive, non en capacité de répondre aux agressions externes et avec un ensemble de paramètres de santé déficients.
Mon objectif sera que la personne sente qu’elle a le pouvoir de passer du statut de victime à celui d’actrice de sa santé corporelle, émotionnelle et mentale.
Je m’attache au cours de la séance tout en pilotant l’appareil bio-feedback, à lui montrer que ses états émotionnels guident sa personne et que ses émotions non exprimées sont génératrices de son mal être, de la baisse de ses capacités de défense (sur tous les plans) et que cela génère une baisse de ses capacités immunitaires et peut expliquer la facilité avec laquelle elle peut avoir des maladies, sans que les médicaments puissent avoir un grand effet tant la composante émotionnelle active négativement sa santé.
Sa dynamique de mal être, l’amenant à avoir des symptômes et des états maladifs comme la maladie répertoriée appelée cystite qui a été diagnostiquée par les médecins de sa ville.

J’ai quitté Maryvonne au terme de deux heures de travail, d’échanges. Elle disait ne plus avoir mal et est partie sur ses deux pieds fatiguée, mais heureuse de voir ses émotions réprimées exprimées.
Le lendemain Maryvonne me téléphonait sur portable pour partager sa joie et sa surprise de constater l’arrêt de ses douleurs et de la cystite.
Je lui ai demandé d’écrire son témoignage.
Très spontanément, elle a accepté un témoignage vidéo et écrit.

Conclusion
Devant de pareils résultats, je dois dire que je suis toujours émerveillé de voir l’intérêt de l’alliance des outils de bio-feedback les plus modernes au monde avec les technologies variées de la psychothérapie lors des séances mêmes (Gestalt thérapie, massage localisé, respiration, visualisation, etc.).

Je dois dire aussi que ce ne sont pas les fréquences qui apportent uniquement le retour à la santé et la forme.(passage du mal être au mieux être, voire au bien être et à la parfaite santé) mais aussi le repositionnement intérieur de la personne acceptant de modifier sa représentation, ses attitudes et les facteurs perturbants issus de son environnement.

Il s’agit ensuite d’accompagner la personne par un suivi de ses actions modificatrices et d’encourager les apprentissages des multiples méthodes de Bien être dans la sphère corporelle, émotionnelle, et mentale.

Pour le cas de Carole très bien conseillée par son amie Amélie B., le travail se situera à deux niveaux :
- Un travail de deuil par la prise de conscience de la justesse et la légitimité de son départ du couple sans conserver de culpabilité.
- Un travail sur la motivation par la prise de conscience de la nécessité de négocier son départ forcé et de bénéficier des fruits de son investissement passé dans son ancien couple (partage des biens, divorce, etc…).